vendredi 4 août 2017

L'été sera chaud !

Comme une promesse faite à la mi-juin, lorsque le meilleur moment de la saison écoulé s'est avéré décevant. Désolé de me répéter pour la troisième fois consécutive mais cette fois encore c'est bien compliqué.

L'un des bons moments de cet été... une bonne baston sur gros poisson

Pour résumé l'étiage s'est durablement installé sur la rivière. La météo fluctue entre canicule, coup de vent froid et bien peu de précipitations.
Alors forcément, la qualité de pêche ne fut pas au rendez-vous ces dernières semaines et les poissons pris lors des journées de guidages furent bien souvent le fruit de gros efforts.

Ici David qui aura "manger la feuille" avec pas mal de poissons décrochés mais qui sauvera l'honneur avec une belle truite et un ombre capturés en sèche.
Maxime dont l'acharnement lui aura permit de faire une belle série de truites en sèche


C'est parfois même seulement au coup du soir qu'une journée passable se transformait en une belle partie de pêche.

Lucas avec un gros pépère, le seul poisson que nous verrons avant le coup du soir.



Il y aura aussi eu des jours ou les choses se sont bien passée. Des coups de ligne de rêve, des poissons actifs... bref  tout ce qui rappelle ce pourquoi nous allons à la pêche.

Lucas de retour pour battre son record sur un coup de ligne en sèche à vue... magnifique !
L'une de ces journées je l'ai passé en guidage avec Yvan. Nous attaquerons du poisson toute la journée avec un bon degrés de réussite. Truites et ombres seront de la partie avec une taille moyenne plus que respectable.
Pliage de carbone sur un ombre batailleur
Une belle zébrée... ça rend heureux !


On se retrouvera le lendemain pour une matinée. Yvan enfoncera le clou avec une dernière capture en sèche, mais cassera au ferrage sur une deuxième belle occasion.


Également dans les bonnes sessions, personnelle cette fois-ci, il y a eu ce coup du soir que rien de prédisposé à être une belle soirée de pêche.
En attendant les gobages qui se faisaient attendre, une truite vient se poster juste à coté de moi. Non active, je lui envoi une tête orange qui sera vite engloutie.

Une jolie bête de 52 cm
Ensuite, l’activité ne se lance toujours pas, seul un gobage sporadique attire mon attention. Après 4 ou 5 changements de mouches, c'est finalement un spent de 5 cm qui décide le poisson à crever la surface. Pour finir, je décrocherai un troisième belle truite, piquée dans le même condition que la précédente.


Et enfin, la plus belle sortie était en compagnie de mon ami Alex. Rendez-vous en milieu d’après-midi pour une courte session.
Alors que la journée était chaude, légèrement venteuse, les truites elles, étaient toutes dehors et bien actives en surface. Bilan 6 poissons dont la majorité faisait plus de 40 cm.
Deux regrets pour cette aprés-midi. Le premier avoir cassé sur un poisson de presque 55 cm et le deuxième, être partit alors que la fête continuait !



Voilà donc le résumé des premières semaines d'été, qui finalement sont à l'image de cette saison, très irrégulières. Le mois d'aout s'engage tout de même sous de meilleures perspectives, avec des rivières qui ont repris un peu de bouillon suite à des passages pluvieux.


A très bientôt,
Matthieu Pornon

lundi 19 juin 2017

Période de doute...

Après un mois de mai compliqué, on s'attendait à un véritable regain d'activité... mais non !

Les orages réguliers alimentent la rivière, qui baisse et monte à nouveau à l'orage suivant. L'irrégularité des débits n'aide pas au positionnement des poissons, qui d'un jour sur l'autre n'occupent pas les mêmes secteurs.

Une rivière encore bien teintée à la mi juin
En pleine période de guidage, les conditions auraient pu être meilleures. Mais ne nous plaignons pas, l'an passé à la même époque nous ne pêchions pas à cause des crues.

Alors, je ne sais pas si avec l'expérience je deviens insatiable, mais les résultats des derniers guidages peinent à me satisfaire. Heureusement nous avons tout de même vu quelques écailles.


Tout d'abord avec Lilian lors d'un stage de pêche en nymphe. Une journée qui commençait bien avec des poissons capturés en nymphe au fil en dérive et d'autres attaqués à vue mais qui ne trouverons pas le chemin de l'épuisette.



S'en suivra une longue après-midi, ou nous ne trouverons que très peu de poissons actifs...

En effet, ce n'est pas tant le niveau fluctuant de la rivière qui contraint la pêche mais surtout l’inactivité des poissons.

Je continus avec François pour trois jours.
La session débute avec une première journée satisfaisante avec une quinzaine de truites modestes capturées, pour la plupart avec la fameuse Paramai !



Le séjour commençait plutôt bien, mais les deux jours suivant seront vraiment décevants. Le peu de truites actives se cantonnaient dans des zones particulièrement difficiles à aborder, à grande distance ou dans des secteurs encombrés.


Du fait de leur faible activité, les truites étaient particulièrement craintives si bien qu'un lancer de    20 cm trop loin ou trop près suffisait à faire fuir le poisson.


,Heureusement pour les guidages ça finit plutôt bien avec Christian et Jérémie qui prendront quelques ombres lors d'une journée d'initiation. Bravo à vous deux !


Je ne ferai pas l'étalage de mes pêches perso, mais je suis sujet aux mêmes problématiques que mes clients. Une fois trouvé un truite active il fallait souvent avoir le sang-froid  et faire appel à toutes ses capacités techniques pour venir à ses fins.


Truite blanche extrêmement rare. Vous remarquerez les zébrures blanches...
En rèsumé, voilà une quinzaine qui rend humble... c'est toute la magie de la pêche à la mouche. Mais ce fût aussi l'occasion de faire de belles rencontres, avec mes clients mais aussi avec un nouvel habitants de la rivière ... le père castor


A l'heure actuelle, le changement opère et les prochaines sorties devraient être plus simples.


A très bientôt,
Matthieu Pornon

vendredi 2 juin 2017

Le mois de Mai...rde !

Le jeux de mots douteux placé dès le titre, on peut donc rentrer sérieusement dans le vif du sujet...

Après les éclosions de brachys qui ont donné de très belles journées de pêche jusqu'à la fin du mois d'avril, les premières journées de mai sont bien moroses. Malgré la pluie qui s'invite régulièrement, les rivières restent au plus bas, éloignant loin des bordures les veines d'écoulement chargées d'insectes et par conséquent les poissons. Pas facile lorsqu'on est condamné à pêcher du bord (l'ombre était encore fermé) et seulement quelques prouesses de lancer ont permis des captures.



Ensuite, la pluie la vraie est arrivée.
A ce moment, j’accueille Sandrine et Jean-Philippe pour un stage de 4 jours de pêche mouche et leurre de début de saison. Nous nous faisions une joie de pouvoir traquer à vue les belles zébrées, mais au matin du premier jour, nous avons vite déchanté... La rivière est en crue !

Aperçu de la rivière dimanche 7 mai
Quelques adaptations seront nécessaires, pour réussir à prendre les premiers poissons du séjour avec des pêches de bordures aux leurres souples.


Nous serons contraints de nous exporter sur le Doubs Franco-Suisse car les barrages retardent la montée des eaux, ou nous ferons une première journée correcte bien qu'avec peu de truites au compteur...

Leurre souple  pour cette truite des gorges du Doubs
Nous y retournerons le lendemain, pour constater que les barrages sont pleins et que le Doubs lui aussi monte en crue. Nous nous retrancherons sur une petite rivière, très haute elle aussi, ou seul une truitelle nous sauvera du capot.
Une petite truite qui aura bien donné le sourire
Leur séjour se finira en beauté sur la Loue, ouf !!! Avec de superbes truites capturées aux leurres souples et aux poissons nageurs.

Alors Sandrine, Heureuse ?


Un block de marbre pour Jean-Philippe


Alimenté par des pluies régulières la rivière aura bien du mal à redescendre. Heureusement  la situation ne dure pas et nous trouvons une rivière parfaite pour l'ouverture de l'ombre.


je reçois mon ami et client Paul pour cette seconde ouverture. Nous ferons une première journée fantasque, 100% pêche de truite en sèche, génial !



Combat musclé dans une rivière encore forte 


La journée suivante sera beaucoup plus calme avec seulement deux truites pour Paul. les jours se suivent...

Ensuite, je rejoins l'ami Alex pour deux demi journée de pêche. Nous pêcherons avec pas mal de vent et des eaux teintées, ne nous laissant voir que peu de poissons. Par chance, nous aurons un bon taux de réussite avec notamment un coup du soir avec 6 truites dans la filoche, calibrées entre 45 et 50 cm.




Certaine comme la suivante, nous aura donné du fil à retordre. Elle succombera à une oreille de lièvre hameçon n°20 immergée... on croirait le mois d’août !


Et justement, le mois se termine avec un temps estival et les conditions de pêche qui vont avec.


En compagnie de Laurent et Yvan durant trois jours de guidage, nous remarquerons le caractère très irrégulier de l'activité des poissons. Peu actifs durant la journée, ils concentrent leur alimentation sur le soir. Les truites qui s'installent en journée et qui ne gobent qu'une dizaine de fois avant de disparaître et ce, malgré des éclosions importantes.

Heptagénidé quittant sont exuvie avant de prendre son envol
Dans ces conditions, la réussite est conjoncturelle... être prêt au bon moment. Heureusement pour Laurent et Yvan, la conjoncture leur a été souriante à plusieurs reprises. Ci-dessous quelques unes de leurs captures.



 
Comprenez que ce mois de mai ne fut pas si désastreux en termes de résultats, mais l'irrégularité de la météo et des débits ont ruiné toute capacité à anticiper sur l'activité des poissons.
Juin démarre sous de meilleurs hospices et les éclosions battent leur plein avec notamment des mouches de mai qui démarrent.

J'en profites pour vous présenter un nouveau modèle sur la boutique lesmouchesduguide.fr

La paramai
Un montage parachute à corps détaché de grosse taille. Durement testé la saison dernière et qui a donné des résultats ahurissants ! Plus d'infos sur : https://www.lesmouchesduguide.fr/article/Paramai

Mes plus plates excuses auprès des lecteurs réguliers du blog, en particulier à Romain (client de la boutique mouche) qui s'étonnait de ne pas voir arriver un nouvel article. Les guidages et la vente de mouche ne m'ont pas laissé beaucoup de temps pour écrire ce mois ci. J'essaierai de faire mieux en juin.


A très bientôt,
Matthieu Pornon