jeudi 5 décembre 2013

Success Story: Le Shad GT

Alors que les nouveautés Delalande vont bientôt déferler sur la planète pêche, je vous propose de redécouvrir ce leurre mythique. 



Les raisons du succès :
Depuis sa création en 2007, le Shad GT a conquis de nombreux pêcheurs en eau douce comme en mer. Sa dimension imitative sommaire cache de nombreuses caractéristiques, qui en font un leurre exceptionnel.

-          Forme du corps :

Son corps est parfaitement proportionné vis-à-vis du poisson fourrage que nous cherchons à imiter. Gardon, ablette, sardine, mulet… une forme polyvalente permettant de solliciter les carnassiers dans des milieux variés.
Son profil cylindrique dispose d’un dos plat. Ce qui peut paraitre qu’un infime détail, est en fait un réel avantage offrant un grand confort lors du montage par des facilités quant au positionnement de l’hameçon.

-          Texture :
S’il y avait un mot pour définir sa texture, ce serait « le compromis ». En effet, le Shad GT est le mariage parfait entre la fermeté et l’élasticité.
La fermeté de son corps assure sa solidité. Après avoir subi plusieurs assauts de carnassiers dentés (brochet), il s’en sortira avec seulement quelques égratignures et sera toujours aussi pêchant.
La qualité des plastiques injectés pour sa fabrication lui confère une grande liberté de mouvement. Cette souplesse favorisera sa bonne prise en bouche par les carnassiers.

Après deux jours sur le lac Léman, ils sont prêt à retourner au combat


-          Action de nage :
Le Shad GT est équipé d’une caudale ronde, orientée à 45°. Cette forme et cette disposition limitera les mouvements latéraux de la caudale (wobbling), au profit d’un enroulement sur elle-même. La nage du leurre sera imprimée d’un roulis prononcé, déplaçant un grand volume d’eau sans freiner la descente du leurre.
La texture joue également un rôle déterminent dans la nage du leurre. Si la souplesse permet les mouvements, la fermeté et la densité du corps réduiront leur amplitude en augmentant significativement la fréquence de battement de la caudale.
Le Shad GT n’est donc pas un leurre discret. Ses vibrations puissantes le rendent perceptible de très loin par les carnassiers. Une aubaine pour des pêches  en profondeur ou lorsque les rivières sont en crue. De plus, le poids de la tête plombée impactera peu la nage du leurre, ce qui permet de faire face à la plupart des situations que vous rencontrerai au bord de l’eau. Par exemple, le Shad GT 18 cm : Vous pourrez l’équiper d’une tête plombée de 15 grammes jusqu’à 60 grammes, en conservant sa qualité de nage à son optimum. Une telle polyvalence laisse rêveur …

-         Choix et utilisations :
Avec 7 variantes de taille et 22 coloris différents, vous trouverez à coup sûr « le » leurre dont vous avez besoins.
Pour ma part, j’utilise spécifiquement chaque modèle en fonction des situations rencontrées, dont voici quelques exemples :
9 – 11 cm : J’affectionne ces deux tailles pour la pêche des grandes rivières lorsqu’elles sont en crue. Les deux « petites bouchées » de la gamme sauront se faire remarquer des sandres sans les effrayer.




13 – 15 cm : Ce sont les deux modèles les plus polyvalents. De véritable passe partout, qui intéresseront la plupart des carnassiers d’eau douce. Surnommé les « recenseurs », je les utilise pour prendre la température sur les secteurs pêchés.

18 cm : Il peut servir à la traque de gros sandres ou de silures, mais c’est  avant tout mon standard, pour la pêche du brochet en grands lacs. Son gros gabarit et sa nage subtile en font le leurre très prisé des vieux poissons éduqués.
22 cm : Dernier né de la série, en 2013. Le Shad GT 22 cm est plus lourd (98gr) que le modèle inférieur, mais n’en est pas moins « lançable ». Un vrai leurre à gros brochets qui permet de faire le tri les jours d’euphorie.



28 cm : Avec quasiment 200 gr, ce n’est pas le leurre avec lequel on lancera toute une journée en espérant une touche. Je le réserve pour des pêches hivernales en ultime recours pour faire bouger de gros brochets.

Le Shad GT a déjà un glorieux passé et un avenir encore prometteur car chaque année, ce sont de nouveaux coloris qui viennent enrichir la gamme.
En vous souhaitant beaucoup de plaisirs et  de captures avec ce leurre.

A très bientôt,

Matthieu Pornon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire