vendredi 29 août 2014

Le bénéfice du d’Août

Après quelques jours de guidages en début de mois, cela commence à faire un (trop) long moment que je ne me suis pas rendu sur le Léman. C'est donc avec grand plaisir que mon frère et moi retrouvons la grande flaque pour deux jours de pêche, en espérant qu'elle nous réservera de belles surprises !



C'est partit !
Nous sortons du port les yeux rivés sur le sondeur. Clairement, il apparaît une disposition du poisson fourrage assez particulière. D'abord des bancs de poissons de belles tailles au vu des échos qui se détachent du banc positionné entre 6 et 10 m de profondeur et à partir de 10 m nous retrouvons les habituels bancs de perchettes qui s'étalent jusqu'à 20 m. Malheureusement nous ne percevons que très peu d'échos susceptibles d'être des brochets.
Dans de telles conditions, il est bon de zigzaguer sur le cassant en positionnant le bateau entre 10 et 20 m, jusqu'à obtenir les premières touches et ainsi définir la profondeur à laquelle les brochets s'alimentent.

Bateau positionné dans 15 m c'est à chaque fois en bout de lancer que nous trouvons du brochet actif, ce qui nous pousse à pêcher moins creux, dans moins de 10 m de profondeur. Surprenant, car d’habitude a cette époque la pêche se fait le plus souvent au delà de 12 m.

La session commence bien, les premières captures s’enchaînent mais la taille moyenne à 60 cm ne nous satisfait guère. Je décroche ce qui semblait être un joli poisson, puis c'est au tour de Thomas de ferrer dans le dur. Un brochet à première vue métré monte au bateau et après un demi-tour fracassant, le combat commence.



Après une poignée de minutes, le poisson remonte à nouveau et termine sa course dans l'épuisette. Avec 93 cm, ce poisson est plus petit que nos estimations, faussées par l'intensité du combat.



L'après midi, nous changeons de secteur et retrouvons la même dispositions de poissons fourrages. Après quelques touches et quelques captures, l'activité retombe. la suite de la journée sera une longue traversée du désert, ponctuée de très courtes phases d'activité.



Le lendemain, les conditions climatiques ont considérablement changées. Le soleil et le vent de la veille ont laissé place à une pluie fine.
La journée commence comme elle s'est terminé, c'est à dire peu de touches et aucune réponse apportée par le sondeur. Nous varions les profondeurs de pêche et les leurres utilisés. 10 m ; 20 m ; Shad GT ; Sandra ; Shadka II ; Shad à palette ; Tout y passe, mais toujours rien !

Le doute s'installe.
Fin Août,  les poissons sont moins mobiles qu'au cœur de l'été et la pêche est normalement beaucoup plus régulière. Nous misons donc sur l'un des secteurs pêché la veille, ou nous espérons le retour d'une période d'activité.

Quelques lancers plus tard, mon shad GT 18 cm, argent Holo dos Bleu, se fait happer délicatement. j’exécute un gros ferrage. C'est lourd mais ça vient, par expérience je desserre à minima le frein de mon moulinet afin d'éviter une mauvaise surprise. J'ai bien fait, car avant d'arriver au bateau le poisson envoi un rush du tonnerre ! puis un autre et encore... et encore... La violence du combat laisse songeur (130 cm ???).
Après 5 bonnes minutes de bagarre un gros brochet remonte à la surface. Thomas tend l'épuisette , YESSS... Merde ! Il l'esquive d'un coup de caudale. La deuxième tentative sera la bonne.
Malgré ses 120 cm et ses couleurs magnifiques, nous ne pouvons pas parler de beau poisson. En effet une sorte de kyste lui pousse au dessus de l’œil droit, lui donnant des airs de monstre et nous l’appellerons Frankenstein.






La journée se poursuit comme celle de la veille, une phase d'activité entre 11h et 13h30 suivit par un après-midi laborieux. Nous capturerons encore une bonne quantité de petits brochets. L'espoir de faire un autre gros brochet s'évanouit au fur et à mesure que les heures passent.


.
A 18H, un vent froid s'installe su le lac, il est temps de rentrer. Sans regret, retour sur le lac dans moins de 2 semaines, plus motivé que jamais !!!


A très bientôt,
Matthieu Pornon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire