vendredi 1 août 2014

"Alors ! Ça mord ?" # Juillet 2014

Le mois de juillet se termine, ENFIN !
Si la pluie permet d'avoir des conditions de pêche favorables en période estival, la quantité tombée au cours du mois fut si importante qu'il fut très difficile de se rendre à la pêche.

Pêche à la mouche
 "Il pleut le jour, il pleut la nuit, il pleut toujours dans ce pays"

Aperçu de la Loue au mois d'octobre... Euh... Juillet !

Je me souviens qu'à la fin du mois de juin, je me plaignais des rivières à l'étiage. A la fin juillet, je me plains toujours mais les raisons ont changé. Cette fois ce sont les crues qui me tape sur les nerfs, me poussant à annuler de nombreux guidages, un vrai manque à gagner.

Célia, une cliente motivé, même sous la pluie

Ça valait le coup de se mouiller  



Nous avons traversé plusieurs épisodes de pluie (devrait-on dire Mousson ?), qui ont fait monter le niveau des rivières de façon conséquente. Dès que le débit permettait de rejoindre les bords des rivières, c'était un nouvel épisode pluvieux qui commençait, et ainsi de suite.

Les débits de la Loue sur plus de 20 jours

Les rares journées ou la pêche était possible, les poissons étaient plutôt coopératifs offrant de belles sessions de pêche en sèche.


Un temps à ne pas mettre un chien dehors !

Si la météo veut bien nous laisser quelques jours de répit, les premières semaines d'août s'annoncent prolifique. 

Pêche au leurre

Également de trop rares sorties pour des raisons similaires : un temps exécrable !
Un mois qui se résume à deux week-end :  St Point et Léman

St Point : 
Alimenter par le Doubs (en crue) nous trouvons le lac avec plusieurs dizaines de centimètres de trop par rapport à son niveau normal. Si le niveau à monté, la température de l'eau à bien baissé, prés de 10° C selon les locaux. 
Ça s'annonce compliqué ! Ce que nous avons pu constater canne en main. En deux Jours, moins d'une dizaine de touches et 3 poissons capturés.



Une bonne surprise tout même pour mon ami Alex avec un brochet d'un mètre bien gras.



Léman : 
Le Grand Lac n'a pas été à la hauteur de sa réputation durant le mois de juin, mais fin Juillet, on peut dire que ça bouge !



Les petits brochets sont très actifs, ce qui donne une quantité impressionnante de touches et des ferrages à s'en dévisser l'épaule.
Il n'est pas facile d'augmenter la taille moyenne des captures, même en changeant de postes, de profondeurs ou de taille de leurre.

Finalement des brochets intéressant furent capturés  au milieu des petits, déroutant mais pas dénuer d’intérêt !


Nouveau RDV avec le lac en ce début août, nous verrons bien si cela se vérifie.




A très bientôt,
Matthieu Pornon


Aucun commentaire:

Publier un commentaire