vendredi 18 mai 2018

Début de saison 2018 : Chaud devant !

Tout d'abord, milles excuses à mes plus fidèles lecteurs, car cette année encore le blog passe en second plan de mes activités. Mais bon... on peut pas être partout !
En effet depuis cette hiver le travail ne manque pas. D'une part organiser la nouvelle saison de pêche mais surtout des travaux d'aménagement d'un gîte pour accueillir mes clients à partir du mois de juin.
L'ambiance est à l'ubiquité, "au four et au moulin". Si bien que depuis le début de la saison de pêche on peut rajouter à l'expression "et dans les champs à semer du blé". Espérons faire une belle moisson cette année et manger prochainement du bon pain...


Retour sur mars

L'astronomie est un sujet qui m'a toujours passionné, mais c'est tout de même de pêche dont on va parler. 
Pas de guidage et très peu de sorties durant ce mois. Voilà quelques clichés de l'ouverture au leurre, avec mon frère et mes amis Siluristes Rémi et Julien.

Rémi le "gunki man"


Sur trois jours, les résultats ont été irrégulier. D'abord une première belle journée avec de nombreuses captures, notamment beaucoup de petits poissons.

Petite truite Un bon présage pour la rivière.
Une belle arc s'invitera à l'ouverture,et restera même dîner avec nous... Pardonnez mon eugénisme, mais pas de ça chez nous !


Les deux jours suivant seront beaucoup plus compliqués mais quelques poissons s'ajouteront au compteur.


La tendance restera à l'irrégularité durant le reste du mois. Les précipitations récurrentes et les débits élevés y seront pour beaucoup. 
Il y aura toutefois un petit créneau à la fin du mois pour sortir la canne à mouche. Bilan à deux poissons, avec une toute belle prise en nymphe à vue sur gammare peau d'anguille et l'autre, en sèche.
Voilà qui finit bien le mois !


Les mouches du guide : le décollage

Notez le très bon jeu de mots dés le titre... et maintenant l'explication par la métaphore.

Au bord de l'eau, il nous arrive parfois d'observer une éphémère qui se débat de longues minutes en surface pour se débarrasser de sa dernière mue, mais qui une fois décollée ne mettra pas plus d'une poignée de secondes pour s'élever vers les cimes des arbres...
C'est un peu ce qui se passe avec mon activité de montage/vente de mouches.

Après 3 ans de progression constante mais modérée, la dynamique est tout autre avec 2018.
Depuis février les commandes s’enchaînent à vive allure. Si bien que mon stock tampon constitué durant l'intersaison a fondu comme neige au soleil, me retrouvant ainsi à monter "à la commande", tout en maintenant un délai de livraison relativement court.

Prêtes pour l'expédition !
Le fruit de centaine d'heures de montage... je suis enfin à jour et je prends même de l'avance !

Merci à mes habitués, Florent, Aurélien, Benoit, Romain... et à tout les nouveaux qui m'ont fait confiance pour la première fois.

De nouveaux modèles arriveront prochainement sur le site. Pour toutes vos demandes "spéciales", n'hésitez pas à me contacter. Tout est toujours réalisable avec les mouches du guide, comme par exemple, des gammares vernies pour pêcher au toc.


Poissons d'avril ! Sans blague ?

Il faudra bien une dizaine de jours pour que la rivière soit pêchable depuis la dernière montée d'eau fin mars. Nous découvrons alors la rivière sous un autre visage, les premiers bourgeons sur les rives mais surtout les premières éclosions de brachys. 
N'ayant pas plus de temps qu'en mars pour pratiquer, c'est principalement en guidage que j'ai pu passer du temps au bord de l'eau et palper de la poiscaille.

Comme avec François en visite pour 3 jours. Des résultats correctes malgré une réussite en berne et beaucoup de poissons décrochés.




Éclosion sporadique de brachys et très peu d'éphémère, c'est principalement sur des prospections de bordures que la pêche se passe avec des truites en maraude et parfois même avec de belles gobeuses.




De part les distances parcourues, la complexité des coups de ligne et la concentration permanente, les journées de pêche sont éprouvantes. Alors quoi de mieux qu'un bon barbecue au bord de l'eau... toujours sous l’œil attentif du guide qui scrute la rivière.


Avant l'ouverture de l'ombre, la pêche se tient au bord ce qui rend les combats plutôt difficles à mener. Mais heureusement pour François, la plupart se sont bien terminés.




Au fur et à mesure que les jours s'écoulent, la saison se met en place et nous retrouvons de plus en plus de poissons à attaqer en bordure. Désolé pour le dérangement des crapauds !


L'eau est basse et claire et la météo estivale, des conditions parfaites pour la pêche à vue.

Vincent, tout sourire lors d'une journée de pêche en tee-shirt


Malheureusement, les débits faibles ont favorisé le développement d'algues brunes tapissant les fonds de la haute vallée de la Loue. Cela n'empêchera pas Yann, Julien et Thomas de passer une belle journée avec poissons et bonne ambiance. 





La saison se poursuit avec le mois de mai. En général, le virage de début-mai est assez compliqué à négocier, d'autant plus lorsque les niveaux d'eau sont bas et c'est le cas cette année,
les éclosions d'éphémères gagnent en intensité mais peu de poissons se mobilisent sur cette manne de nourriture et bien souvent loin du bord, ce qui rend les présentations délicates.

Ma nouvelle canne en test... perchoir à éphémère
C'est ce que nous vérifirons avec Arnaud, qui est venu pour découvrir les pêche à vue avec plus ou moins de succès.

L'art du camouflage...



Pour des pêcheurs plus expérimenté, il y avait bien quelques belles pêches à faire même si pour nous aussi, l'ouverture de l'ombre et l'autorisation de pêcher les pieds dans l'eau se fait attendre.



A cette période tout change très vite et notamment les conditions météo. C'est la fin de ce printemps estival ! Dernièrement, nous aurons même eu droit à une petite montée d'eau, mais nous en aurons bien profiter lors de notre dernière journée de pêche.





Ainsi s'achève ce début de saison. Vous l'aurez compris, peu de pêche pour moi, heureusemenet que je suis guide ce qui me permet de passer pas mal de temps au bord de l'eau, et en bonne compagnie qui plus est.

Le meilleur reste à venir avec l'ouverture de l'ombre qui sonne comme un nouveau départ.
Beaucoup de journées de guidage bloquées sur l'agenda mais je compte bien trouver un peu de temps pour profiter de la rivière ces prochaines semaines et peut être faire un nouvel article... à suivre...

A très bientôt,
Matthieu Pornon


Aucun commentaire:

Publier un commentaire