mercredi 15 mai 2013

Aventure Lozérienne


Ferrage de Vincent sur le Tarn
Profitant de quelques jours de répit, me voilà parti pour rendre visite à mon ami Vincent Isnard, Guide de pêche en Lozère. Vincent m'annonce des conditions de pêche exceptionnelles, notamment dans les gorges du Tarn ou de fortes éclosions mettent en activité les truites pendant plusieurs heures l'après midi. De plus, les rivières comtoises sont en crue, c'est donc sans regret que je les quitte pour découvrir cet autre Eldorado de la pêche à la mouche.



A mon arrivée, et après de brèves retrouvailles, nous partons pour les gorges du Tarn. Un paysage sublime s'offre à nous. Des falaises vertigineuses entre lesquelles coule une eau limpide, couleur thé. Tout bonnement magique.
Quelques éphémères planent déjà au dessus de la rivière et donnent lieu ça et là à quelques gobages. Plus que prometteur, car une poignée de minutes plus tard les éphémères sortent en masse, et la surface de l'eau  bouillonne sous l'onde des gobages de truites. Nous réaliserons une très belle pêche en sèche, et repartons pleins d’espérances pour la suite du séjour.

Il a beaucoup plus durant la nuit mais nous retrouvons les eaux du Tarn toujours aussi claires. En traversant la rivière, nous remarquons que des débris végétaux sont charriés par celle-ci. Nous prenons un repère sur la rive car nous craignons que le Tarn ne soit en train de monter. En moins de dix minutes le repère est sous l'eau. Nous nous empressons de regagner l'autre rive, et nous avons bien fait car en peu de temps le Tarn avait pris plus d'un mètre.


Ça se complique car toutes les rivières de Lozère ont pris une envolée telle, qu'on ne pourra les pratiquer jusqu'à la fin de la semaine.

La suite du séjour sera bien différente de son départ. Consultation récurrente du site internet Vigicrue afin de trouver les têtes de bassin les moins touchées par la crue.
Vincent a une connaissance étendue du territoire, ce qui nous à permis de trouver différents secteurs pêchables.
Ce fut aussi l'occasion pour ma part, de pratiquer des techniques que j'emploie très peu, comme la nymphe au fil et la pêche en eaux rapides. Un temps clément, des paysages à couper le souffle et de nombreuses captures ont permis de belles journées de pêche.


Si la Lozère vous intéresse, contactez Vincent Isnard, un guide compétant qui vous fera à coup sûr passer un bon séjour.

A très bientôt,
Matthieu Pornon








Aucun commentaire:

Publier un commentaire