jeudi 23 mai 2013

Entre deux averses


Quelques clichés rapportés de trop rare sorties de pêche à la mouche sur la Loue. En effet, la pluie tombe toujours autant sur les terres Comtoises, et la Loue, comme les autres rivières tiennent un débit instable rendant la pêche à la mouche particulièrement difficile.




Mais lorsque les précipitations s'arrêtent plusieurs jours, la Loue s'éclaircit et laisse transparaître ce qu'elle a de plus beau. Conditionné par les crues, les insectes éclosent massivement durant ces quelques jours de répit, donnant lieux à de nombreux gobages. Une aubaine, car la pêche en nymphe à vue reste impossible du fait de la teinte de l'eau.

C'est donc la sèche, technique reine de ce début de saison, qui sera la plus payante.


                                                                                                                                                             
Profitez de ces conditions exceptionnelles, que vous soyez débutant ou amoureux de pêche en sèche, pour se régaler avant l'été.








A très bientôt,
Matthieu Pornon





Aucun commentaire:

Publier un commentaire