mercredi 2 octobre 2013

La "fermedure"

Le mois de septembre est synonyme de fermeture de la pêche sur les rivières de première catégorie. Comme chaque année, il est difficile de se faire à l'idée que c'est déjà terminé et que les prochaines zébrées qui visiterons le fond de l'épuisette n'arriverons pas avant le mois de mars.

Début septembre :
Nous attendions des orages fin Août et espérions un coup d'eau qui aurait relancer la pêche. Malheureusement, il n'a pas eu lieu. Les truites sont restées aussi difficiles que cette fin d'été, et les très grosses ne se sont pas misent en activité. Quelques captures tout de même, mais rien de fantastique.



Après la fermeture générale de première catégorie, le 15 septembre, restait encore le Doubs Franco-Suisse à pratiquer, car ce parcours ferme le 30 septembre.
La pluie est finalement arrivée, mais dans des proportions telles, que le Doubs en est devenu impraticable, me poussant à annuler mes guidages de septembre.

Louis, Adrien, Paul et Marc, mes derniers clients mouche de la saison, ont néanmoins eu la chance de pouvoir pêcher le Doubs le week-end du 28 - 29.

La fine équipe
Le samedi, le Doubs est encore bien tendu. Je consacre donc cette journée à leur apprendre les rudiments du lancer. Ce sont de bons élèves... poussé par l'envie de rejoindre la rivière, ils se sont appliqués de sortes que nous tentions une percée sur le Doubs en fin d'après-midi. L'activité en surface est quasi nulle, ne laissant que peu d'espoir à une éventuelle capture.



Le Lendemain, je m'aperçois que le niveau du Doubs a baissé de moitié. Une nouvelle de bonne augure.
Nous prenons la direction d'un secteur de gorges. Les poissons, principalement les ombres sont bien actifs dans les courants et ils en capturerons cinq.







Les truites seront les grandes absentes de ce séjour, mais Paul parvient à en capturer une à la robe magnifique.



Une pêche bien difficile, mais des clients satisfaits de leur réussite et par la beauté du parcours.

A très bientôt,
Matthieu Pornon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire