jeudi 8 décembre 2016

Marche à l'ombre - Les prospections d'automne

Que le temps passe vite !
Déjà plus de deux mois écoulés depuis la fermeture de la truite. Lorsqu'on est guide de pêche, il n'y a pas vraiment de saison morte. Me concernant, la fermeture est un long rush pour préparer la saison suivante. Plan de communication, montage de mouches pour mes guidages et la boutique en ligne, travaux administratifs, commandes chez mes partenaires... j'en passe.
Mais cet automne, je n'ai pas quitté le bord de l'eau. En plus de mes derniers guidages en bateau, j'ai pu effectuer pour la deuxième année consécutive mes prospections pour pêcher l'ombre en 2ème catégorie.


Ces prospections ont pour objectifs de valider les derniers secteurs et éléments techniques pour lancer une nouvelle offre d'arrière saison en 2017.

Comme je disais précédemment, il m'aura fallu deux années pour découvrir  l'intégralité du potentiel qui s'offrait à moi et à mes futurs clients.

Tout d'abord, c'est la diversité des parcours et profils qui m'ont séduit. Comme vous pouvez le constater ci-dessous.

Grand lisse

Plat courant

Secteur rapide
Mais avant tout, c'est la qualité de la pêche qui s'est avérée exceptionnelle et qui m'a permi de validé cette offre.


Prospecter n'est pas pêcher ! C'est à dire que chacun des secteurs pêchés l'ont été plusieurs fois.
Dans un premier temps, la prospection se fait en nymphe au fil, une méthode radicale pour vérifier la présence d'ombres communs sur la zone. Vient ensuite une prospection plus approfondie en prenant compte de tous les éléments pouvant influer sur la pêche et l'activité des poissons (météo, débit, éclosions...), ce qui me permet d'établir un schéma technique avec des conditions données. La pêche est donc possible en nymphe au fil, à vue (bien que rarement à cause de la luminosité faible à cette époque) et en sèche qui assure les captures les plus plaisantes.

Un beau gobage d'ombre sur un lisse

Une sèche qui marche, micro parachute beige


Et maintenant, le bilan-capture de ces prospections !
Il y a tout d'abord les ombres, en moyenne ce fut 6 captures par jour de pêche avec également pas mal de poissons loupés. Les plus belles journées ont permi de prendre jusqu'à une quinzaine d'ombres.
Petit bémol pour la taille qui plafonne en moyenne à 35 cm. Cependant des gros ombres existent bien sur ces secteurs, que j'ai pu voir et même combattre quelques secondes.





Dans ce bilan-capture, on peut ajouter quelques invités-surprises qui donnent encore plus d'animation à ces journées d'automne.
Les truites, assez nombreuses sur ces secteurs, qui malgré des manœuvres pour les éviter (fermeture oblige) viennent pique une nymphe ou une sèche. En pleine forme avec l'eau qui se refroidit, gros combat assuré !



C'est aussi les gros chevesnes et les barbeaux qui viennent s'jouter aux feuilles de match.



Voilà pour ces prospections d'automne, en espérant vous accueillir nombreux à partir d'octobre 2017 pour de belles journées de pêche à la mouche !


A très bientôt,
Matthieu PORNON

Aucun commentaire:

Publier un commentaire