samedi 9 mai 2015

Léman : Première !

C'est parti pour la première sortie brochet de l'année. L'occasion de se mettre au point, de tester le nouveau bateau et pourquoi pas mettre au sec quelques beaux brochets !

Toujours aussi magique de pêcher au pied du Mont Blanc
Échauffement

La session débute en compagnie de mon frère et de son fidèle compagnon.
Deux demi-journées pour localiser les brochets et définir d'un plan d'attaque pour le guidage qui suivra, c'est jouable !


Après un sondage qui ne nous apporta rien de concret, nous commençons à prospecter les cassants en variant les profondeurs de pêche de 5 à 12 m de profondeur. Ce n'est qu'après un long moment sans prendre la moindre touche que nous traversons un premier épisode d'activité. Un créneau de 10 minutes à peine ou nous ferrerons une bonne dizaine de fois.


L'aprés midi continue de la même façon. Une traversée du désert entrecoupée de rafales de touches.
Nous passons sur un poste qui retient toujours quelques brochets, mais nous n' enregistrons aucune touche. Nous décidons de repasser sur le poste afin de voir si nous pouvons bénéficier d'un pic d'activité. C'est partit pour une nouvelle série de touches et de beaux brochets montent au bateau.

une robe magnifique pour ce beau poisson de 93 cm


La nuit tombe et le bateau se transforme en discothèque ! 

Le lendemain, le ciel s'est chargé d'avantage et la pluie tombe par averse. Cette variation de temps ne changera quasiment rien, le scénario et le même que la veille mais nous aurons moins de réussite.

Un temps à ne pas mettre un chien dehors
Lors d'une séquence d'activité, je décroche un poisson d'un bon mètre après l'avoir fait monter au bateau, je récupère le leurre avec des écailles sur l'hameçon, mal piqué, dommage !



 Quelques lancers plus tard c'est un poisson d'1m10 qui suit le leurre. On est pas passé loin d'une phase d'activité mémorable.

Avant de partir nous ferons encore une grosse série de touches ce qui laissait présager d'une belle après midi de pêche. Mais il faut rentrer afin de préparer le guidage du lendemain.
Avec une pêche très intéressante et une taille moyenne à plus de 80 cm, nous sommes plutôt satisfait.



Bentz Family : Le retour !

C'est toujours un plaisir d'accueillir la famille Bentz. Claude et Éric sont plus décidés que jamais pour mettre quelques poutres à leur compteur !
Je les préviens d'une pêche délicate mais avec de belles surprises possibles. Il va falloir être concentré durant ces deux jours.

Le premier jour commence bien les poissons semblent bien réagir sur les plateaux et les premières touches ne tardent pas.
Après plusieurs décroches Claude enchaîne deux poissons dont ce broc de plus de 90 cm. Trop petit pour poser avec photo. Sacrée Claude !


Malheureusement les touches s'espacent. Éric parvient à faire aussi un joli bec qui avait encore les séquelles de la fraie.


Sacrée trace de gueule ! Le Léman est encore plein de surprise !
En fin d'après-midi, nous nous apprêtons à vivre un bon moment de pêche au brochet, mais nous ne le savons pas encore !

Tout commence par une bonne inspiration. Après une touche à la sortie d'un banc de perche, j'éloigne le bateau de la cassure afin que les leurres pêchent plus creux.

Claude qui maintenant maîtrise parfaitement l'animation des gros leurres souples loupe une première touche. La concentration monte d'un cran. Au second lancer, nouvelle touche mais cette fois-ci il ferre dans le dur !
Sa canne plie sérieusement, mais Claude ne lâche rien et très rapidement un gros brochet regagne l'épuisette. Bien joué !
113 cm pour plus de 10 kg, un beau monstre !

Le temps de se remettre de nos émotions, cette belle journée est déjà terminée. 

Dernier jour. Avec les résultats de la veille, nous attaquons serein.
Dans la première heure, Éric qui s'essaye à la verticale remonte son shad GT 22 en triste état. Le paddle coupé net et le corps lardassé, Éric n'a absolument rien senti dans la canne.

Il en faut pour couper un Shad GT 22, Peut-être un gros brochet !
Malgré l'application de mes deux convives, la journée est bien triste. Quelques touches de temps à autre, pas plus.
Nous espérons bénéficier d'un pic d'activité sur la fin d'après midi.
Résultat : Des touches supplémentaires et tout de même deux poissons corrects. Cette journée reste définitivement décevante. Seul un brochet métré viendra nous saluer d'un remous au raz du bateau lorsque Claude remontait son leurre.

C'est ainsi que s'achève cette première session grand lac. La saison ne fait que commencer et elle commence vraiment bien. Vivement les prochaines sorties !

Retour à la maison pour continuer à fabriquer des mouches, il faut bien honorer les commandes !
Catalogue 2015


A très bientôt,
Matthieu Pornon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire