lundi 18 mai 2015

Mouche : Ça repart !

Après plus de 10 jours sans poser une mouche sur l'eau pour cause de crue, les rivières sont à nouveau praticables et les guidages mouches vont pouvoir reprendre.

Quelques jours avant l'ouverture de l'ombre nous nous rendons sur la Loue avec mon frère pour aller traquer les truites.
Dès le matin nous trouvons des poissons actifs en surface. Mais après avoir raté chacun une truite, l'activité retombe. Les premières captures n'arrivent qu'en début d'après midi.

La première pour Thomas. Prise en nymphe au ras de la bordure 
 Nous continuons la journée par une pratique propre à la Loue, la pêche de centre-ville. Une technique qui impose quelques figures acrobatiques pour mettre les poissons à l'épuisette.



Le choix de la nymphe se porte sur des pheasant tail avec thorax en lièvre, pour imiter les larves de grosses éphémères (heptagénidés) qui éclosent sporadiquement. Retrouvez cette référence ainsi que beaucoup d'autres sur ce lien : Catalogue 2015  bon de commande




Nous ne verrons rien d’intéressant pour le coup du soir. Dommage ! Avec quelques truites supplémentaires en sèche, la journée aurait été parfaite !


Pour l'ouverture de l'ombre, je guide Paul à la mouche. Objectif : le faire progresser au lancer et lui faire prendre quelques poissons.
Fin de matinée, les insectes sortent en quantité intéressante et les truites comme les ombres se mettent à gober. Malheureusement pour nous le vent se lève. Les éclosions perdent de leur intensité et la présentation des mouches est très difficile, surtout lorsqu'on débute.

Joli pépère de 43 cm
Paul aura l'occasion d'attaquer des poissons toute la journée et après bien des déconvenues, (notamment deux truites de + de 40 cm, décrochées et loupées au ferrage) il trouve la réussite avec les ombres. 

Nous finirons la journée sur un poste magnifique ou plusieurs truites sont actives dans un contre courant. Le coup de ligne est très technique. Paul parvient à présenter sa mouche sans la faire draguer à proximité du poisson. Gobage ... Ferrage ... et rien ...


Jamais deux sans trois, c'est bien la troisième belle truite loupée ! La poisse !
Dommage pour Paul qui aurait bien voulu sa récompense après un lancer parfait. Ce sera pour la prochaine sortie !

Les rivières continuent à baisser et si la météo veut bien nous laisser quelques jours de répit, les conditions de pêche seront optimum dans quelques jours.

A très bientôt,
Matthieu Pornon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire